Denise Nyakeru sensibilise des officiers des FARDC aux violences basées sur le genre

Mme Denise NYAKERU TSHISEKEDI et les officier de commandement des FARDC (Ph. DT)

La Première Dame de la RDC, Denise  Nyakeru Tshisekedi a sensibilisé mercredi, au travers de sa Fondation et en collaboration avec le ministère de la Défense nationale et des anciens combattants, des officiers de commandement des FARDC et des magistrats militaires autour des violences basées sur le genre (VBG), au Centre supérieur militaire de Binza Ozone, dans la commune de Ngaliema à Kinshasa.

Selon un communiqué de sa Fondation parvenu jeudi à l’ACP, Mme Denise  Nyakeru a procédé à cette sensibilisation à l’occasion du lancement des travaux d’un atelier organisé à l’intention de ces officiers sur le thème : «Oranger le monde: Financer, prévenir, répondre, collecter!», dans le cadre des 16 jours d’activisme pour lutter contre les violences faites aux femmes et aux filles à travers le monde. Ces travaux visent à contribuer à la réduction des violences à l’endroit des femmes et filles en RDC.

«La lutte contre les violences basées sur le genre étant l’un des piliers de sa Fondation, la Première Dame  veut impulser l’engagement des hommes particulièrement des officiers militaires et des troupes pour l’appropriation et la mise en œuvre du plan des FARDC pour lutter efficacement  contre ce fléau», indique la source.

Le communiqué ajoute que ces officiers des FARDC et de la magistrature militaire sont sensibilisés aux rudiments de la lutte, à leurs obligations par rapport au plan adopté par les FARDC, avant d’insister sur le fait qu’ils seront soumis à la fin de l’atelier à la signature d’un acte d’engagement notamment pour une meilleure prévention et répression des violences sexuelles.

Les recommandations formulées à l’issue de l’atelier, souligne la source, seront soumises à la Première Dame en sa qualité de championne de la prévention des violences liées aux conflits pour en faire un plaidoyer au niveau national et international dans le but, entre autres, de sortir la RDC sur la liste noire des pays indexés en matière des violences sexuelles.

Mme Denise Nyakeru Tshisekedi qui a ouvert cet atelier, reste convaincue que les efforts collectifs contre les VBG pourront changer l’image des FARDC accusées de structures auteurs des violences sexuelles. ACP

Please follow and like us:
0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Résoudre : *
5 + 19 =


Follow by Email
Facebook0
Facebook