RDC: le Bureau MABUNDA balayé poste par poste par le typhon du changement

Jeanine MABUNDA (Ph. Assemblée Nationale/Archives)

Le typhon du changement qui a soufflé à l’hémicycle congolais comme un petit vent banal ou ordinaire, vient de balayer sur son passage, six membres du Bureau du Parlement en commençant par Jeanine MABUNDA, sanctionnée par un vote record de 281 voix contre 200.

Le deuxième Vice-Président 265 voix pour, 215 voix contre, 2 abstentions, un bulletin nul, le rapporteur 260 voix pour, 221 voix contre, 2 abstentions, un bulletin nul, rapporteur adjoint 279 voix contre 200 et 4 abstentions, le questeur 272 voix contre 207, 3 abstentions et un bulletin nul.

Cette séance débutée jeudi à 13h 30′, elle a été levée à minuit 37’ par le doyen d’âge, MBOSO NKODIA MPWANGA.

Jona BATUASSA

Please follow and like us:
0

Assemblée Nationale: Jeanine MABUNDA perd son fauteuil à l’issue d’un suffrage exprimé de 281 voix pour, 200 voix contre, une abstention et un vote nul

L’ambiance qui règne à l’hémicycle (Ph. BM)

La séance plénière de ce jeudi 10 décembre, consacrée à l’examen des pétitions et vote contre le Bureau MABUNDA, a débouché par la déchéance de la speakerine de la chambre basse, à l’issue d’un vote sans appel de 281 voix pour, 200 voix contre, une abstention et un bulletin nul.

 Pour sa part, Jeanine MABUNDA, a présenté ses moyens de défense face aux allégations qui pesaient contre elle, pour chuter par un mea culpa.

Par contre, d’autres membres de son Bureau visés par les pétitions, se sont aussi défendus sauf, le questeur adjoint, qui se trouve à l’hôpital, ayant piqué une crise cardiaque et son vote a été reporté.

 Le quorum  de  cette plénière dite de «vérité ou historique» pour la déchéance ou le maintien  du Bureau MABUNDA, a enregistré la participation de 483 députés nationaux.

Martin Noël KANKONDE

Please follow and like us:
0

RDC: le Bureau provisoire de la chambre basse reçu mercredi à la Cité de l’UA, à Kinshasa

Le Chef de l’Etat et le Bureau d’âges de la chambre basse (Ph.P.P)

Le Bureau provisoire de l’Assemblée Nationale, dirigé par monsieur Christophe MBOSO NKODIA MPWANGA, a été reçu mercredi 9 décembre, à la Cité de l’Union Africaine (UA), à Kinshasa, par le Président de la République, Félix-Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO, rapporte la Presse Présidentielle.

Le speaker du Bureau provisoire, MBOSO NKODIA MPWANGA, doyen d’âge (78 ans), était accompagné de ses deux benjamins, Aminata NAMASIYA et Gaël BUSA, tous âgés de 27 ans.

Cette rencontre intervient un jour après leur installation par la nouvelle majorité parlementaire et 24 heures avant la tenue d’une plénière consacrée à l’examen des pétitions à charge de l’ancien Bureau.

La visite de ce Bureau d’âges, était de faire part, au Président de la République, de l’état de fonctionnement régulier de leur institution parlementaire, indique la source.

Le doyen d’âge MBOSO, a assuré le Chef de l’Etat que le calme est revenu au sein de l’hémicycle et confirmé l’examen, ce jeudi 10 décembre en plénière, des pétitions déposées contre le Bureau MABUNDA.

Pour sa part, le Président de la République, leur a présenté ses vives félicitations pour leurs nouvelles responsabilités, avant de les encourager à s’acquitter, avec conscience de leur mission temporaire de pilotage de l’organe législatif.

S’adressant directement à ces trois membres du Bureau provisoire, le Chef de l’Etat a eu ces mots à leur endroit: “Félicitations encore une fois. Je suis fier de vous. Vous avez tenu et résisté. Vous voyez que la pression ne servait à rien. Vous êtes en train d’écrire une page glorieuse de l’histoire de notre pays et je tiens à vous remercier. Vos noms seront associés définitivement à l’histoire positive de notre pays. Nous allons penser à vous honorer”.

TSHIBUABUA ISSA

Please follow and like us:
0

Palais du Peuple: le SG du Parlement séquestré dans son bureau vient d’être suspendu de ses fonctions par la Fonction Publique

Image de la situation d’hier au Parlement (Ph.DT)

Le Secrétaire général de la chambre basse du Parlement est séquestré dans son bureau, en vue de l’empêcher de procéder à l’installation d’un bureau intérimaire.

Ce dernier ( SG) vient aussi d’être suspendu par la ministre de la Fonction Publique pour n’avoir pas qualité de convoquer une plénière au parlement, une prérogative réservée au seul bureau de l’Assemblée Nationale.

La situation est tellement tendue à l’hémicycle et la salle de plénière est verrouillée.

Edouard NTUMBA B.

Please follow and like us:
0

Cacophonie à l’Assemblée Nationale: le Secrétaire général convoque une plénière pour mettre sur pied un bureau intérimaire

L’image des incidents d’hier à l’Assemblée Nationale (Ph.DT)

Une cacophonie s’installe à la tête de l’Assemblée Nationale en RDC où, le Secrétaire général, annoncé la convocation d’une plénière ce mardi pour procéder à l’installation d’un bureau intérimaire qui va examiner la pétition déposée contre l’actuel bureau, dirigé par Jeanine MABUNDA.

Ce bureau intérimaire sera dirigé par le doyen d’âge, assisté de deux benjamins, comme l’exige le règlement intérieur dans le cas d’espèce.

Entre temps, Madame Jeanine MABUNDA, a aussi convoqué une autre plénière le même jour.

TSHIBUABUA ISSA

Please follow and like us:
0

RDC: le FCC rejette tout en bloc et soutien le Premier Ministre ainsi que les deux chambres parlementaires (Déclaration)

Actualité, Politique 0 commentaire
le coordonnateur, Néhémie MWILANYA (Ph. DT/Archives)

Dans une déclaration faite ce lundi 7 décembre, le Front Commun pour le Congo (FCC), a par le biais de son coordonnateur national, Néhémie MWILANYA, rejeté en bloc toutes les décisions “inconstitutionnelles”, prises par le Président de la République, dimanche 6 décembre.

Il a annoncé que le FCC, apporte son soutien au Premier Ministre et aux deux chambres parlementaires, avant de prendre à témoin l’opinion nationale qu’internationale.

Le FCC promet d’attaquer cette “inconstitutionnalité” par voie pacifique, constitutionnelle et politique.

Par ailleurs, le coordonnateur national du FCC a aussi précisé que cette question sera transmise auprès de leur autorité morale qui va fournir sa part de vérité.

Moïse YANGA

Please follow and like us:
0

RDC: le Chef de l’Etat et le Premier Ministre se sont rencontrés ce lundi

Actualité, Politique 0 commentaire
Une poignée de main entre le Président de la République et le Premier Ministre (Ph.P.P/Archives)

Le Chef de l’Etat, Félix-Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO et le Premier Ministre, Sylvestre ILUNGA ILUNKAMBA, se sont rencontrés ce lundi 7 décembre, à la Présidence, mais rien n’a filtré à l’issue de ce tête-à-tête, précise-t-on du côté de la Présidence de la République.

Toutes les spéculations vont bon train, après l’annonce faite dimanche 6 décembre par le Président de la République de désigner un informateur qui va identifier la nouvelle majorité au parlement.

Qu’est-ce que ces deux personnalités se sont dites? That is the question, dit-on!

Martin Noël KANKONDE

Please follow and like us:
0

“Je vous dis en vérité : Félix Tshisekedi n’a violé même pas une virgule de la Constitution” (Kyungu wa Kumwanza)

Actualité, Politique 0 commentaire
Gabriel Kyungu wa Kumwanza, président national de l’UNAFEC, au cours d’une conférence de presse à Lubumbashi. Avril 2020. Radio Okapi/ Ph. Jean Ngandu

“Je vous dis en vérité : il n’a violé même pas une virgule de la Constitution. Ceux qui, aujourd’hui, se sont rendus champions de la défense de la Constitution ont mis dix-huit ans pour faire deux mandats prévus par la Constitution”, a réagi dimanche 6 décembre, le Président  de l’Union Nationale des Fédéralistes du Congo (UNAFEC), Gabriel Kyungu wa Kumwanza, après avoir suivi l’adresse du Chef de l’Etat à la nation.

“Félix Tshisekedi a réellement été à l’écoute de la population”, précisant que les décisions annoncées par M. Tshisekedi, répondent aux attentes du peuple et sont conformes à la Constitution de la RDC.

“C’est ça faire la volonté du peuple ! Je ne peux que m’en réjouir et lui (Félix Tshisekedi) présenter mes félicitations”, a déclaré Antoine Gabriel Kyungu wa Kumwanza.

Le leader de l’UNAFEC soutient par ailleurs qu’en annonçant la nomination d’un informateur pour requalifier la majorité parlementaire, le Chef de l’Etat a respecté les dispositions constitutionnelles.

Avec Okapi.net

Please follow and like us:
0

RDC: la réaction du MLC face à l’adresse du Chef de l’Etat (Communiqué)

Actualité, Politique, Société 0 commentaire
Please follow and like us:
0

RDC : le Chef de l’Etat annonce la désignation d’un informateur pour identifier la nouvelle majorité au Parlement

Actualité, Politique, Société 0 commentaire
Le Président de la République (Ph.P.P)

Le Président de la République, Félix-Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO, vient d’annoncer dans son adresse à la Nation faite ce dimanche 6 décembre, au Palais de la Nation, à Kinshasa, la désignation d’un informateur qui doit identifier la nouvelle majorité absolue au sein du Parlement, en vue de former un futur gouvernement d’un petit format.

Le Chef de l’Etat, a aussi indiqué que l’actuel gouvernement était très faible pour répondre aux aspirations et attentes placées en lui par la population congolaise.

Il a, avant d’annoncer sa décision finale, procédé par la restitution de toutes les recommandations reçues lors de consultations politiques et sociales de la part de forces politiques et sociales les plus représentatives de la RDC.

Après cette déclaration, une liesse populaire spontanée, est observée à travers la ville de Kinshasa.

Martin Noël KANKONDE

Please follow and like us:
0
Follow by Email
Facebook0
Facebook