La rétro 2020 en RDC

La carte de la RDC (DT)

L’année 2020, a été marquée sur le plan sanitaire par l’apparition de la pandémie de Coronavirus, un virus redoutable et d’une haute cruauté mortelle qui continue son œuvre dévastatrice à travers la planète terre.

La RDC n’a pas été épargnée par ce virus mortel qui était atterri au pays, le 10 mars 2020, à côté d’une autre épidémie hémorragique à virus Ebola, dont le pays faisait face dans le Nord-Kivu, l’ex-Province de l’Equateur et dans celle de l’Ituri, mais qui a été éradiquée.

Sur le plan politique, la RDC a enregistré plusieurs événements détails, dont la mésentente entre le FCC et le CACH, la tenue des consultations politiques et sociales, initiées par le Chef de l’Etat, Félix-Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO, au mois de novembre, en vue de mettre sur pied une “Union Sacrée pour la Nation”, la dissolution de la Coalition FCC-CACH, la destitution du Bureau de l’Assemblée Nationale par les députés nationaux et la désintégration du FCC etc.

Dans le secteur de la justice, on a noté également le procès de 100 jours et la lutte contre la corruption ainsi que les antivaleurs et la restauration d’un Etat de droit.

A ce tableau, s’ajoute également la situation sécuritaire dans l’Est de la RDC, où les groupes armés continuent à semer la terreur et la désolation au sein de la population congolaise.

En économie, la dépréciation de la monnaie nationale face au roi dollar américain et le COVID-19, ont accentué ainsi la cherté de la vie.

Sur le plan social, on a enregistré tant de difficultés de tout genre, grognes sociales dans le secteur éducatif, santé et autres.

En sports, Junior MAKABU et Martin BAKOLE, ont fait parler de la RDC au plus haut niveau de la Boxe mondiale en remportant les combats, dans la catégorie WBC. Le Basketball et le Judo, ont été également sous les projecteurs.

L’année finissante n’a pas été de tout repos pour les dirigeants du pays qui ont été confrontés à tant d’épisodes de catastrophes naturelles et naufrages sur les rivières et lacs du pays (…).

La Rédaction

Please follow and like us:
0

Justice: le Coordonnateur de l’APLC placé sous mandat d’arrêt provisoire vendredi soir à Kinshasa

Symboles de justice. hpnhaiti.com

Le Coordonnateur de l’Agence de Prévention et de Lutte contre la Corruption (APLC) a été placé sous mandat d’arrêt provisoire vendredi 18 décembre dans la soirée. Il a été mis en garde à vue au Parquet général près la Cour d’appel de la Gombe, après plusieurs heures d’audition.

Selon le Parquet, il a été détenu provisoirement pour besoin d’enquête dans l’affaire de corruption avec Access Bank RDC.

Deux directeurs des opérations de l’APLC ont été filmés mercredi dernier en train de percevoir 30.000 USD à titre de caution auprès de cette banque et le DG de l’Access Bank leur a remis son passeport. Il était suspecté de blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme.

La Présidence de la République a condamné ces faits, à travers un communiqué signé jeudi 17 décembre par son Directeur de cabinet intérimaire.

« Les investigations sont actuellement en cours en vue de tirer au clair ces faits et s’ils s’avéraient véridiques, sont condamnables et exposeront leurs auteurs à la rigueur de la loi », précise le communiqué de la Présidence. 

Les deux directeurs des opérations, Nzanza Luzy et Bondekwe Bo, cadres à la Présidence de la République, ont été représentés à cette première instruction pré juridictionnelle par leurs avocats.

Jonas BATUASSA

Please follow and like us:
0

RDC: la Cour Constitutionnelle autorise la prorogation du mandat du Bureau d’âge

Bureau d’âge lors de son installation (Ph. DT)

La Cour Constitutionnelle a, dans un arrêt rendu ce mardi 15 décembre, autorisé la prorogation du mandat du Bureau d’âge, en vue de poursuivre le processus pour installer le nouveau Bureau définitif de l’Assemblée Nationale.

La Cour Constitutionnelle siégeant en matière de contrôle de constitutionnalité, a jugé la requête fondée et qu’elle autorise la prorogation du mandat du Bureau d’âge et que celui-ci est habileté à gérer les affaires courantes et à convoquer sa session extraordinaire pour vider la pétition engagée  contre le questeur adjoint du Bureau définitif déchu.

Au cours de ladite session extraordinaire le Bureau d’âge va aussi organiser les élections des membres du Bureau définitif, le tout en un délai ne dépassant pas un mois.

Cette décision met un terme au débat juridique qui a secoué la classe politique, quant à la compétence du Bureau d’âge à gérer les affaires courantes à la tête de la chambre basse du Parlement.

Par ailleurs, l’actuel Bureau d’âge a procédé ce mardi à la clôture de la session ordinaire de septembre.

Jonas BATUASSA

Please follow and like us:
0

Prison Centrale de Makala : ouverture aujourd’hui du procès du DG de la RVA (Le Phare)

Directeur général de la RVA (Régie des Voies Aériennes), Bilenge Abdallah (Ph.DT)

Placé, depuis le mardi 10 novembre 2020, sous mandat d’arrêt provisoire à la Prison Centrale de Makala, le Directeur général de la RVA (Régie des Voies Aériennes), Bilenge Abdallah, est appelé à comparaître, à partir de ce jeudi 10 décembre, en chambre foraine, devant le Tribunal de Grande Instance de Kinshasa/Gombe. Rappelons qu’il est signalé, dans son dossier, comme principal chef d’accusation, le détournement de plus de 15 millions de dollars américains représentant des indemnités de sortie destinées aux agents et cadres de l’entreprise publique précitée, non versées à la CNSS (Caisse Nationale de Sécurité Sociale), depuis l’année 2014.

Ce procès intéresse particulièrement le personnel de la RVA, fort curieux de connaître la destination prise par la somme sus indiquée, d’autant que des retenues des cotisations mensuelles continuent d’être opérées sur leurs enveloppes de paie.

Les zones d’ombres qui couvrent ce dossier méritent d’être éclairées pour rassurer cadres et agents encore actifs, inquiets de connaître des lendemains noirs, à l’image de leurs anciens collègues de service qui attendent, depuis plus de 20 ans pour certains, la libération de leurs décomptes finals. Beaucoup continuent de percevoir le tiers de leurs rémunérations, sous la rubrique des « salaires d’attente », le plus souvent payés sur la base d’une liste manuscrite. Cela sent, naturellement, la magouille.

Le Tribunal de Grande Instance de Kinshasa/Gombe a, au vu de ce qui précède, la lourde charge de tirer au clair l’affaire des 15 millions de dollars américains disparus sans avoir laissé de traces. Le Phare

Please follow and like us:
0

Justice: deux anciens responsables de la SCTP placés sous MAP au CPRK

Symboles de justice. hpnhaiti.com

Deux anciens directeurs généraux de la Société Commerciale des Transports et des Ports (SCTP), Kimbembe Mazunga et Laya Sinsu, ont été placés lundi 23 novembre, sous mandat d’arrêt provisoire (MAP), au Centre Pénitentiaire et de Rééducation de Kinshasa (CPRK) par le Parquet général près la Cour d’Appel de Kinshasa-Matete.  

Selon les sources judiciaires du parquet, ils sont poursuivis pour détournement des deniers publics et faux en écriture.  

Par ailleurs, Kimbembe Mazunga fut Ingénieur à l’Office des Routes (OR), Conseiller à la présidence en matière des infrastructures sous Joseph Kabila et gouverneur honoraire de la ville de Kinshasa.

Jonas BATUASSA

Please follow and like us:
0

Justice: Augustin KABUYA visé par une plainte du ministre des Finances

Actualité, Justice 0 commentaire
Symboles de justice. hpnhaiti.com

Le Secrétaire général ai de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS), Augustin KABUYA, est visé par une plainte pour diffamation et incitation à attenter à la vie d’autrui , déposée auprès du Procureur Général près la Cour d’Appel de Kinshasa-Gombe, par le ministre des Finances, José SELE YALAGHULI, indique une copie de sa plainte publiée ce jeudi 12 novembre sur la toile.

Voici l’intégralité de cette plainte déposée à l’office du Procureur Général près la Cour d’Appel de Kinshasa-Gombe.

Jonas BATUASSA

Please follow and like us:
0

Beni : « Seule, la guerre n’amène pas la paix, la justice doit aussi faire son travail », selon Leïla Zerrougui

Actualité, Justice, Paix, Sécurité 0 commentaire
Mme Leïla Eerrougui, représentante du SG de l’ONU en RDC (Ph. Okapi.net/Archives)

« Seule, la guerre n’amène pas la paix. La justice doit aussi faire son travail et tout le monde doit s’y impliquer », a déclaré mercredi 11 novembre, la cheffe de la MONUSCO, Leïla Zerrougui. A la sortie de l’audience que lui a accordée le maire de la ville de Beni (Nord-Kivu), elle pense qu’en plus des opérations militaires, tout le monde à son niveau est appelé à œuvrer pour la paix en décourageant toutes les antivaleurs pour y arriver. 

« Ce qui est en train de se passer dans cette zone [de Beni], il y a beaucoup de choses à faire pour ramener la paix. Il n’y a pas que la guerre, qui ramène la paix. Il y a aussi le travail de la justice, il y a aussi le travail de la police, il y a les projets qui ramènent le développement, réconcilier les communautés qui ne vivent pas ensemble… beaucoup de chose qu’on doit faire, ramener le développement c’est aussi un volet de ramener la paix », a conseillé Mme Zerrougui. 

Elle a fait remarquer que des groupes armés étrangers survivent depuis des années dans la zone de Beni. 

« C’est qu’il y a de la complicité », a-t-elle estimé, tout en appelant tout le monde à travailler « pour identifier leurs responsables. » 

« Ceux qui ne le veulent pas, il faut mettre de la pression sur eux, il faut mener des opérations contre eux, les étrangers doivent rentrer chez eux, les Congolais, s’ils ont fait quelque chose de mal, qu’ils répondent devant la justice. Et après ils subiront leurs peines ou sinon, ils subissent les opérations militaires », a ajouté la représente spéciale du secrétaire général de l’ONU en RDC, Leïla Zerrougui.  Avec Okapi.net

Please follow and like us:
0

Procès Vital Kamerhe et consorts : la Cour d’Appel de Kinshasa/Gombe ordonne la surséance des audiences

Actualité, Justice 0 commentaire
Vital Kamerhe (Ph. Archives)

La Cour d’Appel de Kinshasa/Gombe siégeant en matière répressive, au second degré, a ordonné vendredi, la surséance des audiences en attendant la suite que la Cour de Cassation donnera à une action initiée par l’un des avocats du collectif de Daniel Masaro Shangaluma, au cours d’une audience tenue en chambre foraine au Centre Pénitentiaire et de Rééducation de Kinshasa (CPRK)

A l’ouverture de l’audience, l’un des avocats conseils du renseignant Daniel Masaro a donné la lecture de la déclaration de pourvoi formé devant la Cour de cassation, avant de demander à la Cour d’appel de surseoir à l’examen de la présente cause au motif que cette voie de recours aura une incidence sur toutes les parties et sur la suite de la procédure.

L’article 51 de la loi portant procédure devant la Cour de Cassation dispose que « Le pourvoi contre les arrêts ou les jugements rendus par les juridictions répressives peut être formé par une déclaration verbale ou écrite des parties au greffe de la juridiction qui a rendue la décision entreprise. Le délai pour ce pourvoi est de 40 jours franc à dater du prononcer de l’arrêt ou du jugement rendu contradictoirement ».

Le président du collectif des avocats de Vital Kamerhe, Me Kabengela Ilunga, a renseigné à l’issue de l’audience que « Notre client est serein quand bien même il est admis aux soins. On attendra que la Cour de Cassation vide l’affaire avant de reprendre le procès ». Avec ACP

Please follow and like us:
0

Ituri : ouverture du procès en appel de 6 détenus impliqués dans le meurtre d’un chinois et un militaire FARDC

Actualité, Justice, Province 0 commentaire
Carte de Bunia en Province Orientale

Le procès en appel de six détenus impliqués dans l’affaire du meurtre de deux personnes, dont un citoyen chinois et un militaire des FARDC a été ouvert mardi 29 septembre à la Haute Cour militaire de Bunia (Ituri).  

Ils sont tous poursuivis pour meurtre, assassinat, association de malfaiteurs, transport illicite de minerais et violation de consignes.

Ils ont été condamnés au premier degré par la Cour militaire de Kisangani à 15 ans de servitude pénale ainsi qu’au paiement de dommages et à la restitution de 12 lingots d’or qu’ils avaient volés.  

Les faits remontent au mois de septembre 2019 sur la route nationale numéro 27 au tronçon routier Bunia-Komanda au mois de juin 2019.

A cet effet, une délégation de la Haute cour militaire venue de Kinshasa séjourne depuis mardi 29 septembre dans la ville de Bunia pour statuer sur cette affaire.

Cette délégation est composée du président de la Cour, de deux avocats du ministère public, d’un conseiller et d’un greffier. Elle vient siéger sur le dossier impliquant six détenus dont un député provincial élu de la circonscription électorale de Mambassa et cinq éléments des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC). Okapi.net

Please follow and like us:
0

Affaire CHEBEYA et BAZANA: la Justice Militaire et le Chef de l’Etat invités à faciliter la réouverture du procès en vue de consolider les acquis d’un Etat de droit

Actualité, Justice, Politique 0 commentaire
Le Président National du MLP, Franck DIONGO (Ph. DT/Archives)

Dans son point de presse tenu ce mardi 29 septembre, au siège de son parti, à Kinshasa, le Président du Mouvement Lumumbiste Progressiste (MLP), Franck DIONGO, a invité la Justice Militaire et le Chef de l’Etat,  à faciliter la réouverture du procès CHEBEYA et BAZANA, en vue de consolider  les acquis d’un Etat de droit en répondant  aux requêtes des avocats de veuves CHEBEYA et BAZANA.

Le Président du MLP a, à cette occasion,  épinglé  deux grands faits pour étayer son affirmation sur l’existence d’un Etat de droit en citant entre autres, l’arrestation du policier fugitif Christian NGOY KENGA KENGA, impliqué dans l’assassinat  de Floribert CHEBEYA et Fidèle BAZANA ainsi que la restitution par la Justice  de l’entreprise MCK, à Moïse KATUMBI, qui en est le vrai responsable.

«Ces points positifs témoignent bel et bien le changement du régime et constituent la réalité d’un Etat de droit où, règne la démocratie et le respect de droits de l’homme », a-t-il expliqué Franck DIONGO.

Jonas BATUASSA

Please follow and like us:
0
Follow by Email
Facebook0
Facebook